réseau médicaments et développement
Mise à jour :  13/11/14

Réseau Médicaments et Développement

 

 

english

carnet d'adresses

liens utiles

nous soutenir

! Soutenir notre action

Politique pharmaceutique du Gabon

La liste des médicaments essentiels du Gabon Liste médicaments essentiels Gabon

Fiche d’identité du Gabon

Superficie: 258 000 km2
Population: 1,2 millions (1999)
Taux de croissance de la population : 2,9%
Population urbaine : 80.3 % (1999)
Espérance de vie à la naissance : 52.6 ans [femme:53.8/homme:51.4] (1999)
PIB PPA (Parité du Pouvoir d’Achat) par habitant : 6024 (1999)
Taux annuel d’inflation : 5,6 % (1990-96)
Aide officielle au développement, nette, de tous les bailleurs de fonds:
- 127 millions $US (1996)
- par habitant : 112 $US (1996)
Aide Publique au Développement,nette: 476 millions de $ (1999)
Aide Publique au Développement par habitant: 39.3$

Le système de santé

Taux de mortalité des moins de 5 ans: 143%o (1999)
Taux de mortalité infantile : 85%oo (1999)
Taux de mortalité maternelle : 600 pour 100 000 naissances
Nombre de prescripteurs : 861 (1998)
Nombre d’habitants/lit hospitalier : 313 (1990-94)
Dépense publique de santé : 34 733 964 000 Fcfa (1997)/2.1% (1998)
Aide internationale dans le domaine de la santé : 7,3 milliards de Fcfa (1996)
Dépense national de santé : 62 milliards de Fcfa (1998)

Le secteur pharmaceutique

A. Données générales

1. Données économiques

- Dépenses publiques en médicaments : 2,7 milliards de Fcfa (1997), 5 milliards en 1998, 1,5 milliards en 1999
- Valeur totale de l’aide internationale en médicaments : 0,2 milliards de Fcfa
- Valeur totale des importations de médicaments (prix CIF) : 28 milliards de Fcfa

Exportations pharmaceutiques françaises en Afrique francophone (milliers de francs)

 

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

2000

2001

milliers de FF

155 724

160 326

157 609

95429

135 070

148 440

170 189

182 231

157 401

176 708

186 889

2. Ressources humaines (1998)

> 70 pharmaciens, 100 préparateurs en pharmacie

3. Organisation du secteur pharmaceutique

Secteur pharmaceutique privé :

Evolution du nombre de points de vente, de grossistes et d’industries dans le secteur pharmaceutique privé

 

1996

1998

Pharmacies

32

35

Dépôts

29

30

total

61

65

Nb grossistes

1

2

Nb industries

0

0

Les deux grossistes-répartiteurs sont Pharmagabon (Continental Pharma) et Copharga (BAA) qui distribuent des médicaments à 69 points de vente (1998).

Une industrie pharmaceutique, la Société Sino gabonaise de pharmacie, vient d’obtenir son autorisation d’ouverture le 10 avril 1999.

Secteur pharmaceutique public ou à but non lucratif:

L’OPN (L’Office Pharmaceutique National) est une structure d’état d’approvisionnement, qui distribue (pas de recouvrement) des médicaments essentiels génériques aux 596 formations sanitaires publiques.
Son budget d’achat en 1997 s’élevait à 2,4 milliards de Fcfa et à 7,5 milliards de Fcfa en 1998 (dont un budget exceptionnel de 5 milliards de Fcfa en 1998).

B. Politique pharmaceutique

1. Législation et réglementation des médicaments

La politique pharmaceutique au Gabon est au stade d’avant-projet et n’a pas été encore adoptée (1999). Il n’y a pas de plan directeur.

La législation a été réactualisée durant ces dix dernières années : ordonnance fixant l’organisation du service public de santé et création d’une direction du médicament et de la pharmacie (DMP).

Le service d’inspection est peu développé. Toutefois, il assurait jusqu’à la création de la DMP les missions dévolues à la DMP (autorisation d’ouverture de point de vente, autorisation de mise sur le marché des génériques).

2. Sélection des médicaments et des produits pharmaceutiques

Il existe une liste de médicaments essentiels ainsi qu’une commission chargée de la réactualiser
Nombre de médicaments sur la liste nationale de médicaments essentiels : 167
Il existe des procédures formelles pour l’homologation des médicaments, une commission d’homologation (l’arrêté est en cours d’actualisation).
Nombre total de médicaments homologués (sous forme de présentations) : environ 3500

3. Approvisionnement

L’OPN s’approvisionne en médicaments sous DCI par appel d’offre restreint après pré-sélection des fournisseurs. Il n’existe pas actuellement de système de suivi des fournisseurs, cependant la mise en place de ce système est encours. Des échantillons sont envoyés au laboratoire de contrôle de qualité du Niger.

4. Coût des médicaments et politique des prix

Les prix des médicaments sont réglementés.
prix des spécialités : marge de gros : 12 %/marge de détail 23 %.
La marge cumulée des grossistes et des détaillants est supérieur à 35% du prix CIF ou départ usine.
Il n’existe pas de mesures incitatives pour amener le secteur privé à vendre des MEG à bas prix.
La substitution de la spécialité par un générique n’existe pas.
Il n’existe pas de système de surveillance des prix des médicaments.
Incitations économique à la production de médicaments : préférence locale de 15%

5. Usage des médicaments et informations pharmaceutiques

Il n’y a pas de formulaire national des médicaments essentiels mais un guide thérapeutique national est publié.

Il n’existe pas de centre d’information sur le médicament, ni de publication de journaux pharmaceutiques indépendants, ni de comités thérapeutiques dans les grands hôpitaux.

Le concept de médicaments essentiels ne fait pas partie des programmes de formation initiale du personnel de santé

Il n’y a pas de campagne d’information et d’éducation sur les MEG.

Fiche réalisée à partir des indicateurs OMS du Gabon, Douala, mai 1998.
Indicateurs provenant du rapprt mondial sur le développement humain 2001.PNUD.
African developpement indicators (1998/199), The World Bank, Whashington D.C.
Sources Snip.
 

   Nous contacter         Qui sommes-nous?         Carnet d’adresses       Agir avec nous

réseau médicaments et développement

 

! Toutes les données de ce site sont en libre accès sous réserve d’en citer  la source en cas d’utilisation.