réseau médicaments et développement
Mise à jour :  10/12/14

Réseau Médicaments et Développement

 

 

english

carnet d'adresses

liens utiles

nous soutenir

! Soutenir notre action

ReMeD s’engage CONTRE  le marché illicite des médicaments

Prochaine campagne : semaine du 28 mai 2009
 

marché illicite des médicaments

Semaine du 28 mai 2008 :
campagne de lutte contre le marché illicite
 
Grand concours d’affiches contre le marché illicite des médicaments en Afrique francophone
 
Les résultats
 
A l’occasion du grand concours d’affiches lancé le 15 janvier 2008 et dédié à la sensibilisation de la mère et de l’enfant aux dangers du marché illicite des médicaments en Afrique francophone, ReMeD a reçu plus de 70 contributions. Lire la suite marché illicite des médicaments
 
1er prix : M. Oumar Touré (Mali)
2e prix : M. Christian Bertrand Amouo (Cameroun)
3e prix : M. Roger Marie Eloundou Etogo (Cameroun)
4e prix : M. Félicité R. Noumb Mbock (Cameroun)
5e prix : M. Victor Patrick Mbila (Cameroun)
 
Voir ces affiches sur la photothèque
 
 
Mettre sa vie en danger en se soigant. Ce paradoxe décime l’Afrique depuis l’émergence dans les années 1980 d’un marché parallèle de produits pharmaceutiques échappant aux normes de qualité et de garantie de fabrication.
 
En Afrique aujourd’hui, 1 médicament sur 5 est vendu périmé, détérioré ou de mauvaise qualité et 1 sur 3 est vendu hors des circuits autorisés.
 
Délivrés par des vendeurs souvent analphabètes, ces produits s’avèrent être la cause d’innombrables décès, intoxications, cécités, malformations congénitales etc. Au-delà de la catastrophe sanitaire qu’il génère, ce commerce illicite de médicaments freine le développement socio-économique et institutionnel des pays. Alors que la gamme de médicaments disponibles s’élargit de plus en plus, de bonnes pratiques sanitaires sont indispensables afin de bloquer l’expansion de ce commerce dangereux et de protéger la santé de toutes les populations.
 
Parce que le manque d’informations sur les médicaments est la première cause de recours à des produits illicites et parce qu’il faut combattre l’idée fausse selon laquelle le médicament de la rue est moins cher que le générique, ReMeD entend mobiliser les populations du Nord et du Sud contre ces dangers.
 
Pour lutter contre ces dangers, ReMeD :
 
  • sensibilise les populations aux risques du marché illicite de médicaments,
  • informe les populations sur l’existence des faux médicaments,
  • promeut l’accès à des médicaments génériques dans tous les secteurs pharmaceutiques (public, privé et confessionnel).
  •  
    Pour améliorer l’usage du circuit formel des médicaments, ReMeD organise des campagnes d’information :
     
    en 2008 : un deuxième concours dans toute l’Afrique francophone sur le thème : “Sensibilisation de la mère et de l’enfant aux dangers du marché illicite du médicament en Afrique francophone”. Télécharger le réglement marché illicite des médicaments.
     
    en 2007 : diffusion d’une nouvelle affiche “Les vrais médicaments sont en pharmacie.” dans 19 pays (les 15 de 2002 plus Burundi, Comores, Madagascar, Rwanda)
     
    marché illicite des médicaments
     
    de 2002 à 2006 : diffusion de l’affiche primée “Les médicaments de la rue, ça tue!” dans 15 pays (Bénin, Burkina-Faso, Cameroun, Centrafrique, République Démocratique du Congo, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Mauritanie, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Togo)
     
    marché illicite des médicaments
     
    en 2002 : un concours d’affiches dans toute l’Afrique francophone
     
    Nos partenaires : Organisation mondiale de la santé (OMS), Ministère des Affaires étrangères, Inter Ordre des pharmaciens d’Afrique (IOPA), Inter Syndicale des pharmaciens d’Afrique (ISPHARMA), Association des centrales d’achat en médicaments essentiels (ACAME).

    Soutenir cette campagne

    VIDEO : paludisme et marché illicite des médicaments (par Julien Chraibi)paludisme et marché illicite

    Grand concours 2008 marché illicite des médicaments

    Sur la photothèque : des affiches du concours de 2008

    Les affiches du concours 2002

    Pour nos 10 ans d’action contre le marché illicite de médicaments marché illicite des médicaments prix galien Afrique

    Notre analyseanalyse marché illicite des médicaments

    Toute l’actualité sur le marché illicite de médicaments --> Quoi de neuf sur  E-MED? contrefaçon médicaments

    Contrefaçons de médicaments : le conseil de l’Europe se prononce en faveur d’une Convention contre le “crime pharmaceutique”

    Contribution à l’évaluation du marché illicite du médicament au Niger à partir des statistiques douanières d’importation des médicaments, réactifs de laboratoires et consommables médicaux de 1999 à 2003 marché illicite des médicaments Dr Moustapha Diallo

    Pharmagora 2007 : Conférence ReMeD : La détection des médicaments contrefaits par investigation de leur authenticité - Etude pilote sur le marché pharmaceutique de Côte d’Ivoire contrefaçons de médicaments Dr Candice Legris

     “La mort est dans le médicament” Programme Média Afrique (B.Sanga, 04/07/06) marché illicite des médicaments

    La détection des médicaments contrefaits par investigation de leur authenticité - Etude pilote sur le marché pharmaceutique illicite de Côte d’Ivoire Thèse soutenue à Nancy le 16 décembre 2005 par Candice Legris

    Les médicaments de la rue à Niamey Thèse soutenue au Mali le 25 juin 2005 par Hamani Abdou Idrissa médicaments de la rue marché illicite des médicaments

    Message du Dr Ebrahim Malick Samba Directeur Général de l’OMS pour l’Afrique, sur la vente illicite des médicaments vente illicite des médicaments

    Interview de Douada Touré : la stratégie de lutte contre le marché illicite au Mali

    Contrefaçon de médicaments avec des milliers de morts contrefaçon médicaments

    Campagne 2006 contre le marché illicite de médicaments marché illicite des médicaments

            Nous contacter         Qui sommes-nous?             Carnet d’adresses           Agir avec nous

    réseau médicaments et développement

     

    ! Toutes les données de ce site sont en libre accès sous réserve d’en citer  la source en cas d’utilisation.